Image1

 

Si vous souhaitez directement connaître comment nous aider : c'est ici

La question qui se pose à cet instant est de savoir d'où viennent les informations sur la vie de Marie jusqu'à son départ de Paris ?

Logiquement, nous pensons qu'Oscar VINCENT a lui-même raconté cela à sa femme, ses enfants, des amis... Mais qui lui a fourni ces éléments s'il n'avait aucun contact avec sa mère ? La famille qui l'a élevé avait-elle connaissance de l'histoire de Marie ? Oscar a-t-il eu un jour en sa possession un dossier émanant de l'hospice ?

Ces faits sont-ils fidèles à la réalité ? Il faut pourtant bien nous raccrocher au peu que nous avons et prendre ces dires comme de possibles pistes à explorer.

 

D'autres anecdotes peuvent également nous fournir matière à recherches :

Un jour, alors qu'Oscar avait récemment perdu un de ses fils dans la catastrophe de la mine de Courrières (1906), un notaire de Lens (62) serait venu le voir. Il lui aurait proposé une somme d'argent de la part d'une personne qui souhaitait rester anonyme. Oscar a refusé cet argent. Cette histoire, si elle est exacte, peut nous laisser penser deux choses. Soit Marie VINCENT a eu connaissance du décès du fils d'Oscar et à voulu "faire signe" à ce dernier. Soit l'histoire est en partie exacte et le notaire est entré en contact avec Oscar car Marie venait de décéder.

Dans les deux cas, il nous sera peut-être possible de trouver trace de cet acte dans les minutes de notaires. D'autre part, à l'époque, les gens étaient obligé de s'adresser au notaire le plus proche de chez eux. Cela voudrait dire que Marie habitait Lens ou une commune alentour...

Un autre épisode raconte qu'un jour Oscar a reçu un courrier, un mot ou quelque chose de ce genre, lui donnant rendez-vous dans un café. Il s'y est rendu mais personne n'est entré en contact avec lui. Il aurait juste remarqué une femme qui se trouvait là, seule, et qui "dénotait" dans ce cadre.

 

Si ces deux événements, dignes d'un roman, se sont réellement déroulés ainsi, cela signifie que Marie savait - ou avait la possibilité de savoir - où était son fils et qu'elle n'était pas indifférente à son sort. Marie est sans doute elle aussi une victime dans cette histoire. La vie ne lui a peut-être pas laissé le choix...