ecole fille 1

 

Voici 2 mois, nous sollicitions le site d'entraide "Le Fil d'Ariane" afin de trouver une trace de Marie VINCENT aux Archives Nationales, parmi les dossiers des enseignants de Paris.

Le résultat nous est parvenu il y a quelques jours et se résume en ces quatre lettres : R.I.E.N

Nous en arrivons à douter de la véracité de nos informations sur le sujet...

Cependant, l'idée nous traverse l'esprit qu'elle a pu enseigner ailleurs qu'à Paris...

Peut-être Marie avait-elle déjà quitté Paris lorsqu'elle est tombée enceinte... Et pourquoi pas ?...

 

En conclusion de quelques recherches effectuées, il semble qu'au XIXème siècle, les enseignants étaient formés dans les Ecoles Normales. la mixité n'étant pas de mise à l'époque, il y avaient, évidemment, des Ecoles Normales d'instituteurs et des Ecoles Normales d'Institutrices.

La formation des hommes ayant un train d'avance sur celle des femmes, il existait également ce que l'on appelait "les cours normaux pour filles", qui instruisaient de futures enseignantes à moindre coût pour les familles de ces jeunes femmes.

Il s'avère qu'avant 1872, il n'y avait pas encore d'Ecole Normale à Paris même. C'était l'Ecole Normale de Versailles qui officiait.

Après un cursus à l'Ecole Normale de Versailles, Marie aurait pu enseigner à Paris mais aussi dans une autre commune dépendante de cette établissement... Une petite recherche aux Archives Départementales des Yvelines (78) s'impose...

Une autre hypothèse nous est apparue. Marie a accouché à Valenciennes et a confié son enfant à l'hospice de cette même ville. Pourquoi si loin de Paris, si c'est bien en cet endroit qu'elle vivait ? Il y avait pourtant un hospice à Paris...

Il est aisé de deviner que, bannie par les siens, chassée, couverte de honte, elle a fui assez loin pour ne plus faire parler d'elle. Valenciennes offrait alors la distance nécessaire pour se faire oublier et pas trop loin pour pouvoir s'y rendre avec les moyens de l'époque...

Mais nous pouvons également émettre l'idée selon laquelle Marie était déjà dans le département du Nord (59) lorsqu'elle est tombée enceinte. Elle y était peut-être enseignante, en effet, et aurait été formée à l'Ecole Normale de Douai.

Un peu hasardeux, voire improbable comme scenario, mais, à l'occasion, il faudra vérifier... ne serait-ce que pour éliminer cette piste...