Image1

 

Comme toutes les pistes sont à explorer, nous essayons de retrouver la trace d'Eugénie LABATUT, ou de sa fille Louise dont Marie était la nourrice en 1861.

Nous savons qu'au moment du recensement de 1861, la petite Louise avait 14 mois.

Nous commençons par chercher son acte de naissance sur Valenciennes. Nous apprenons alors que Louise est née le 10 mars 1860. Sa mère, Eugénie, a alors 30 ans. Elle est née à Martres (Haute-Garonne). Il n'est pas fait mention du père. C'est une sage femme qui a déclaré la naissance.

 

Nous allons ensuite chercher sur le site Geneanet si quelqu'un détient dans sa généalogie Eugénie ou Louise. Nous découvons alors des informations sur Louise.

On la retrouve à Rouen, mariée le 11 mai 1881 à Pierre Alfred NEE (né à Maromme (76) le 30 mars 1841) qui sera un temps maire de Rouen. Lors de leur mariage Louise est sur le point d'accoucher : elle donnera naissance le 24 mai à un petit garçon du nom de Louis Arsène Jules.

Nous nous procurons alors l'acte de mariage de Louise LABATUT, et là encore nous découvrons des éléments surprenants:

  • L'époux de Louise est veuf. Sa première épouse se nomme Jeanne Marie Rosalie...LABATUT !!! Cette femme est née à Martres (Haute Garonne) le 13 octobre 1829 et décédée à Bois Guillaume (76) le 8 février 1879. Nous remarquons qu'il s'agit du même lieu de naissance qu'Eugénie Labatut, la maman de Louise... Jeanne Marie Rosalie pourrait être la tante de Louise (ou une cousine...).
  • Au moment du mariage, Louise LABATUT et Pierre NEE sont déjà domiciliés à la même adresse.
  • Louise est fabricante de couronnes
  • Il est écrit sur cet acte de mariage "fille naturelle non reconnue d'Eugénie LABATUT" ; "L'épouse n'a pas d'ascendant vivant, le lieu du décès et celui de leur domicile lui sont inconnus".
  • Jeanne Marie Rosalie Labatut a elle été mariée en première noces à Mathieu Fontête.
  • Les parents de Jeanne Marie Rosalie Labatut sont François Labatut (DCD le 22/03/1872 à Martres) et Geneviève Gallot.
  • Fait étrange : on ne parvient pas à retrouver trace de la naissance d'Eugénie LABATUT à Martres aux environs de 1830 (même dans une fourchette large : à plus ou moins 10 ans), ni dans les tables décennales, ni dans les actes...

Tout ceci n'a que peu de chose à voir avec Marie VINCENT nous direz-vous ! C'est exact si ce n'est que ces informations nous apprennent que Louise n'avait sans doute plus de contact avec sa mère et ne l'avait peut-être que très peu connue. Cela nous laisse penser que, finalement, Marie VINCENT n'a sans doute pas eu la possibilité de suivre Eugénie LABATUT après 1861, si cette dernière s'est séparé de sa fille...

Si nous avons pris le parti de détailler cette épisode de nos recherches c'est que, comme nous, certains d'entre vous recherchent peut-être des informations sur ces personnes. Autant que nos trouvailles servent à tous !

 

Information supplémenraire rajoutée le 7 février 2013 :

- Eugénie LABATUT a donné naissance à un second enfant naturel : Charles Louis Eugène LABATUT, né le 12 mai 1861 à Valenciennes. Nous ne savons pas ce qu'est devenu cet enfant compte tenu qu'il ne figure pas dans le recensement de Valenciennes de 1861 alors que sa soeur Louise y est mentionné. Soit le recensement a été opéré avant la naissance de cet enfant, soit il a été confiéà des tiers... Aucun signe de son décès à Valenciennes entre 1861 et 1872...